Historique du sauvetage côtier sportif

Cette discipline nous vient d'Australie (cliquez sur l'image à côté du titre) où elle est connue sous le nom de "Surf Life Saving".

Son origine remonte à septembre 1902, Manly Beach (une des plages de Sydney). A cette époque se baigner à l'océan pendant la journée était un acte interdit et puni par la loi. Malgré cela des personnes comme William Gocher ont outrepassé cette loi et par leurs actions, ils ont ainsi forçé le gouvernement de l'époque à autoriser la baignade durant la journée. Petit à petit cette activité est devenue un passe temps national.

Cependant l'océan a très rapidement révélé ses dangers, et des petits groupes de bénévoles expérimentés se sont organisés afin de porter secours aux personnes. C'est le début des clubs de sauvetage côtier au sein desquels l'entraînement fût très vite considéré comme un sport. C'est en effet à partir de 1906 qu'on retrace les premières rencontres de sauveteurs à Bondi Beach (Sydney).

Comme les clubs grandissaient en taille et en nombre, la nécessité de créer un organisme ayant pour but de récolter des fonds ainsi que des aides des autorités locales est devenue une priorité. Le 18 octobre 1907 est formé la "New South Wales Surf Bathing Association", qui deviendra plus tard la "Surf Life Saving Association of Australia" pour devenir enfin en 1991 "Surf Life Saving Australia", la fédération actuellement en place.

La fédération s'est développée au point de devenir une organisation unique et nécessaire dans le mode de vie Australien.

Développement international

En novembre 1956, les associations nationales de sauvetage côtier d'Australie, Nouvelle Zélande, Afrique du sud, Ceylan, Hawaii, Grande Bretagne et des Etats Unis d'Amérique forment l'International Council of Surf Life Saving (I.C.S.L.S.).

En 1971 un congrès est tenu à Sydney, lors duquel tous les membres de l' I.C.S.L.S. fondent une nouvelle organisation internationale appelée "World Life Saving" (W.L.S.).

Enfin, en 1993, la W.L.S. (à laquelle on rattache le sauvetage côtier sportif, discipline de l'hémisphère Sud) et la Fédération Internationale de Sauvetage aquatique (F.I.S., fondée en 1910 par le français Raymond Pitet et à laquelle on rattache le sauvetage en eau plate, plus européen), fusionnent pour devenir l'International Life Saving Federation (I.L.S.). Cette fusion a pris effet lors des Championnats du Monde de Sauvetage (eaux plate et côtier) en Grande-Bretagne en septembre 1994.

Historique du sauvetage côtier sportif en France

Bien que des compétitions en mer aient été organisées avant cette date, c'est en été 1990 qu'a lieu la première "Coupe de France de sauvetage côtier" à Lacanau, Hossegor et Biarritz. Ces épreuves, organisées par l'Association des Sauveteurs Professionnels de la Côte Aquitaine à l'occasion des étapes du circuit professionnel de surf, consistaient en un relais de 4 sauveteurs par équipe, chacun effectuant un course/nage/course avec des palmes.

A la suite d'une rencontre entre le sauveteur australien Adam Sambrook (Gold Coast) et Eric Petron en été 1992, un échange professionnel fût envisagé avec l'aide de Gilles Bouvier à La Jenny (Gironde). David Shields (Gold Coast) fût le premier australien à travailler en France en été 1993. Parallèlement à ce début d'échange*, Adam Sambrook et David Shields envoyèrent par conteneur du matériel qu'on avait encore jamais vu en France: 6 planches de sauvetage côtier, 1 kayak de sauvetage côtier et 6 bouées tubes arrivés à Bordeaux en septembre 1993.

Dans le but d'essaimer le sauvetage sportif, l'A.S.P.C.A. fût dissoute en septembre 1993 pour donner naissance à plusieurs associations. Enfin, pour pouvoir participer au Championnat du Monde de 1994 et pour continuer à développer le sauvetage côtier sportif, ces associations s'affilièrent à la Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme, seul organisme en France reconnu par l' I.L.S. La France a donc été représentée aux épreuves de sauvetage côtier pour la première fois de son histoire en septembre 1994 lors du Championnats du Monde à Newquay (GB) et le premier Championnat de France officiel a eu lieu en été 1995 à Lacanau (1ère journée) et Hossegor (2ème journée).

Depuis, le sauvetage côtier sportif s'est développé "tant bien que mal" au sein de la FFSS, que ce soit par la création de nouveaux clubs ou par l'infiltration de structures déjà établies.

*Après une première tentative avortée en décembre 1993, l'échange a finalement bien eu lieu en été 1994 (Scott Sorell) et hiver 94/95 (Eric Petron) entre La Jenny et Noosa (Sunshine Coast). Cet échange a été reconduit (Jon Wadling, Gilles Bouvier, Clint Irwin, Jean Philippe Cano, Mark Jacobs, Alain Arrouays, Peter Court, Luke Short) et est encore d'actualité...

Biscarrosse Olympique Sauvetage et Secourisme

Comme on peut le lire plus haut, l'Association des Sauveteurs Professionnels de la Côte Aquitaine (ASPCA) a été dissoute le 25 septembre 1993 et ses actifs (100, 84 francs !) ont été transférés à la toute nouvelle "Fédération Française de Sauvetage Côtier" (FFSC, Journal Officiel du 6 avril 1994), elle même très vite devenue "Association Française de Sauvetage Côtier" (AFSC, Journal Officiel du 27 avril 1994, Président Eric Petron, Secrétaire Jaques Boher, Trésorière Anne Bigeon).

Mais de façon à respecter la décision de répartir en groupes géographiques les structures d'accueil et d'entraînement, l'AFSC devenait le 25 novembre 1995 "Biscarrosse Sauvetage Côtier" (Journal Officiel le 27 décembre 1995, Président Eric Petron, Secrétaire Christian Caubet, Trésorière Anne Bigeon ).

Lentement mais sûrement, un groupe de sportifs s'est créé à Biscarrosse et en Assemblée Générale du 26 mai 2001, l'association devenait une section du club omnisport de la commune en prenant le nom de "Biscarrosse Olympique Sauvetage et Secourisme" (Président Alexandre Bénezet, Secrétaire Eric Petron, Trésorière Anne Bigeon).